Rencontres cevenoles, Les Rencontres cévenoles de la photo proposent une conférence à Bessèges

Trans Cévenoles

Tableau LVII. Combinaisons les plus fréquentes. Combinaison de six caractères chez les Cévenols. Récapitulation des mensurations et indices corporels et céphale-fadaux des Cévenols.

rencontres cevenoles

Il peut paraître étonnant, et de plus rencontres cevenoles intérêt, de se livrer encore, à l'heure actuelle, à l'étude anthropologique d'une population particulière de France, tant les bouleversements démographiques ont été nombreux depuis le siècle dernier avec le début de la civilisation industrielle et sont devenus importants de nos jours, tendant à l'uniformisation des types raciaux et à l'apparition d'un type « moyen » de plus en plus fréquent.

Il reste, cependant, encore quelques régions de notre pays dont l'isolement était suffisant jusqu'à un passé proche pour justifier une telle recherche ; c'est ce qui ressort de travaux récents sur l'anthropologie par exemple de la Savoie, de la Corse, du Pays Basque, etc.

Nous avons pensé que les Cévennes constituaient, elles aussi, une de ces terres privilégiées pour l'anthropologie et rencontres cevenoles serait intéressant d'en étudier les habitants avant qu'ils ne se perdent dans la masse du « Français moyen ». Ce territoire est, en effet, une petite partie du Massif Central, tournée vers le Languedoc, rencontres cevenoles dont l'originalité et l'isolement, celui-ci rencontres cevenoles moins jusqu'à rencontres cevenoles derniers temps, sont incontestables, comme nous le montrons plus loin.

Tout d'abord, qu'entendrons-nous, au cours de cette étude, par Cévennes? La question mérite d'être posée car ce terme est employé fréquemment dans des acceptions très différentes, ce qui n'est pas sans créer nombre de malentendus. Certains géographes, en particulier, appellent Cévennes toute la bordure méridionale du Massif Central, de la Montagne Noire au Morvan.

Rencontres slaves : à la recherche de sa moitié. Témoignage d'Emmanuel (Partie 2) Au Coeur de l'Est

C'est ainsi que l'entendait Strabonpour lequel le mont Cebennus prend naissance aux Pyrénées, traverse la Gaule et se termine à notre Morvan actuel. Cependant, sous ce vocable, se trouvent réunies des régions très variées — Montagne-Noire, Causses, Vivarais, etc. Ou alors, il faut considérer, en outre, les «Cévennes sensu stricto», région beaucoup plus circonscrite certes, mais dont l'unité tant géographique que géologique, historique et ethnologique est certaine, tandis qu'entre Montagne-Noire et Charolais, par exemple, il y a beaucoup de disparités.

Les Cévennes, « la Cévenne », ce sont ces quelques sommets sur lesquels butent la plaine et les Garrigues languedociennes et que constituent, d'une façon très générale, les trois massifs du Lozère, du Bougés et de l'Aigoual.

Cela correspond aussi à ce que César entend par ce terme, lui qui, le premier, l'emploie dans ses Commentaires de la Guerre des Gaules rencontres cevenoles livre VII ; il les franchit en effet en hiver 52 pour tomber sur les Arvernes révoltés, en partant du pays des Helviens à la frontière nord de la rencontres cevenoles et traverse « les Cévennes qui forment barrière entre les Helviens et les Arvernes ». Ce sont des montagnes hercyniennes, schisteuses et granitiques, redressées au Tertiaire par les contre-coups du plissement alpin.

Il convient d'insister rencontres cevenoles la nature du sol dont la grande teneur en silice, comme nous le verrons plus loin, a de fâcheuses répercussions sur les recherches d'anthropologie préhistorique car la conservation des restes squelettiques y est très mauvaise. Le relief en est souvent confus, le réseau hydrographique très important puis- qu'en jaillissent l'Allier, le Lot, le Tarn, la Jonte, l'Hérault, les Gardons pour ne citer que les principaux.

Le nom Aigoual — montagne des eaux — est significatif. La physionomie de ce réseau a déterminé celui du peuplement car chaque vallée constitue un microcosme bien individualisé, débouchant sur une petite « capitale » placée en charnière entre la Cévenne et la Garrigue et au delà rencontres cevenoles rencontre en bretagne, ainsi Le Vigan, centre d'attraction des vallées de l'Arre et de l'Hérault, Saint-Hippolyte-du-Fort, Anduzê, Aies, Saint-Ambroix.

Ces petites villes forment à la cévenne agricole une ceinture citadine et industrielle. Les limites en sont nettes : au Nord, Margeride, Tanargue et vallée du Chassesac ; à l'Est et au Sud, l'auréole des Garrigues avec la « faille des Cévennes » et les petits causses de Rogues et de Mondar- dier ; à l'Ouest les causses Larzac, Méjean et Sauveterre, limite profondément tracée par les gorges rencontres cevenoles Tarn, cherche portefeuille femme la Jonte et du Trévezel.

Cela représente un territoire rencontres cevenoles cheval sur les départements du Gard, de l'Ardèche et de la Lozère, dont les plus grandes dimensions sont, à vol d'oiseau, du Nord au Sud, de 75 km et, d'Est en Ouest, de 70 km. Il coïncide à peu près aussi avec les limites du « Parc National culturel des Cévennes » nouvellement créé, auquel nous avons cependant retranché quelques communes qui nous paraissent nettement plus tournées vers la vallée du Rhône ou le Vivarais et ajouté d'autres sur la bordure sud qui, nous semble-t-il, sont au contraire incontestablement cévenoles.

L'histoire des Cévennes fait partie intégrante de celle du Languedoc, mais leur position excentrique, leur relief et leur pauvreté font que les courants démographiques dont la grande plaine languedocienne a été le théâtre dès la préhistoire ne rencontres cevenoles ont touchées qu'à un degré moindre.

Nous verrons plus en détail, par la suite, ce qu'il faut retenir de l'occupation préhistorique de la région.

Pour ce qui est des périodes historiques, il est certain que les divers envahisseurs ont occupé les parties marginales pays viganais, Sauve, Anduze, Aies, etc. Mais, du centre, il n'est guère parlé et il n'a dû jouer, la plupart du temps, qu'un rôle de passage.

rencontres cevenoles

C'est le cas des Volques qui, arrivés au cours du ine siècle av. C'est aussi le cas pour César qui, narrant sa traversée des Cévennes, ne fait rencontres cevenoles allusion à ses habitants, lui si prolixe à l'ordinaire sur ce genre de détails.

Le commerce selon l'axe nord-sud est prouvé à l'époque gallo-romaine par la « diffusion des poteries sigillées de Ranassac à travers Causses et Cévennes, tandis que passaient du Sud au Nord les monnaies coloniales nimoises Javols et tumulus de Galy à Gatuzières, Lozère » C. Il en est de même pour « la céramique grise dite phocéenne » qui non seulement a atteint le pied des Cévennes découvertes de J. Salles à l'Ermitage d'Alès mais y a pénétré et « a été introduite au delà des crêtes dans la région des Grands-Causses » C.

Les Cévennes ont pu, par ailleurs, constituer une zone de refuge au cours des périodes troublées post-romaine, wisigothique et franque. Les Arabes, par exemple, y furent pourchassés par Charles Martel 1.

Les Rencontres cevenoles, même, 1 4 société d'anthropologie de paris y passèrent enmais de telles incursions ne peuvent avoir eu de répercussion tangible sur la morphologie des habitants. Le rattachement à la couronne de France en ne changea rien à cet isolement et toute la région resta repliée sur elle-même, pauvre, peu ouverte aux influences extérieures, sauf lorsqu'elles coïncidaient avec le tempérament particulier de la population.

Il en est ainsi de la Réforme qui enflamma l'esprit volontiers mystique des Cévenols — sur un contexte économique et social peu brillant, en outre — et eut des résultats tragiques pour le pays tout au long des guerres de religion, terminées par l'épisode de la révolte des Cami- sards dont le théâtre, on le sait, fut précisément les Cévennes.

Notre propos n'est pas d'entrer dans les détails de la psychologie du Cévenol.

Rencontres Cévenoles de la Photo Stages 2020 et Expo

D'autres, avant nous, l'ont fait et de façon magistrale, rencontres cevenoles il nous semble cependant que ce point particulier méritait d'être rappelé, car il a joué un rôle dans le peuplement actuel des Cévennes.

Il a renforcé l'isolement de ses habitants, ajoutant aux barrières géographiques et sociales celles, plus terribles souvent, des rencontres cevenoles religieuses, créant ainsi d'autres groupes endogames au sein de la population. D'autre part, les Cévennes y perdirent beaucoup d'hommes, soit qu'ils moururent, soit qu'ils s'expatrièrent, rendant l'endogamie existante encore plus forte par cette « hémorragie génétique » brutale.

Le siècle dernier fut une période de relative prospérité et d'équilibre démographique grâce à l'industrialisation des fonds de vallées et l'ouverture vers la plaine.

Rencontres Cévenoles De La Pho

L'immigration vers le bassin houiller resta un phénomène circonscrit à cette partie ; à l'intérieur même, il faut noter l'arrivée d'éléments étrangers — italiens notamment — surtout pour les exploitations forestières, mais ces apports sont assez récents pour qu'il soit encore facile rencontres cevenoles les détecter.

Ces faits mis à part, l'immigration compte peu ; s'il y a eu déplacements de population, ils sont soit internes, soit en direction de la plaine, car dès le milieu du siècle dernier s'amorçait un mouvement dans ce sens, accentué encore depuis le début du nôtre. Certes, l'exode rural est un phénomène très général, mais ici cette dépopulation rencontres cevenoles des proportions énormes. En voici deux exemples rapides : d'après J. Dans la commune de Valleraugue, à l'autre pôle des Cévennes, tout à fait au Sud, le nombre d'habitants passe, d'après les registres de l'État Civil et les recensements officiels, de 4.

Ici, est aussi l'époque de la plus grande occupation, il y a presque M. Ce chiffre se maintient jusqu'à la guerre de qui précipite les choses. La population est maintenant pratiquement stationnaire le recensement de donne le même résultatle retour des « retraités » au pays natal, compensant numériquement le départ des jeunes. Compensation momentanée seulement, d'ailleurs, car la pyramide des âges se déséquilibre ainsi en se gonflant vers le sommet et la dépopulation ira en s'accentuant rencontres cevenoles nouveau.

Nous n'avons pas à entrer ici dans tous rencontres cevenoles détails de ce phénomène ni à en rechercher les raisons profondes. Il était femme cherche homme a marrakech intéressant de s'y arrêter rapidement pour bien montrer que la population actuelle est en très grande partie autochtone, du moins dans les communes « hautes ». Nous verrons avec plus de rencontres cevenoles dans la partie biométrique comment est constituée cette population ; mais de cet exposé succinct, nous pouvons conclure qu'une grande partie des habitants actuels des Cévennes en sont originaires, car l'on « monte » peu vers cette région, et qu'ainsi notre étude a une chance de refléter les caractéristiques anthropologiques d'une population depuis des siècles installée là et de mettre en évidence les types raciaux constitutifs.

Notre propos portera donc successivement sur les problèmes d'anthropologie préhistorique, sur les caractères somatométriques et somatoscopiques des populations actuelles et leurs groupes sanguins pour pouvoir ensuite les comparer avec d'autres groupes, en particulier ceux auxquels elles sont traditionnellement rattachées, les Alpins par exemple.

Le rapide aperçu historique précédent a, en effet, mis en lumière le peu de mouvements démographiques vers cette région aux époques modernes et la connaissance des habitants plus anciens pouvait donner de précieux enseignements sur 1? Or, il s'est avéré, au fur et à mesure de nos rencontres cevenoles, que cette question fort mal rencontres cevenoles méritait un examen plus attentif et détaillé. Sans vouloir repiendre les détails de cette publication, rappelons les grandes lignes des résultats de cette étude.

Déchelette est très largement dépassé, pour ce qui est du nombre et pourtant ils comptaient déjà à cette époque parmi les plus riches en dolmensil en est tout autrement des Cévennes proprement dites.

Tout savoir sur l'événement

En effet, l'auréole sous-cévennique mise à part, le centre même paraissait être d'une telle rencontres cevenoles qu'il a longtemps fait presque figure de « désert » préhistorique.

Ce dernier est resté non publié ; nous sommes très reconnaissante à M. Marcellin, Conservateur honoraire du Muséum d'Histoire Naturelle de Nîmes, d'avoir bien voulu nous confier toutes leurs notes à ce sujet, outre ses commu- M. Les cupules et bassins sont innombrables, aussi bien dans les granites que dans les schistes, dès que la dureté de ceux-ci a permis leur conservation rencontres cevenoles les formes et dimensions varient beaucoup, ils sont souvent groupés et associés à des monuments mégalithiques.

Leur situation est sans rapport nécessaire avec les drailles 2. Les roches gravées et taillées sont rares et d'âge souvent incertain, mais quelques-unes doivent être considérées comme authentiquement préhistoriques Crêtes de Mortissous et de Combe-Frégeires. Les constructions mégalithiques agence évènementielle rencontre présentes, par exemple dans le massif du Lingas deux enceintes sous le col de l'Homme-Mort, et « enclos » derrière l'Espérou.

Cependant, un certain nombre de «pierres plantées» associées à des cupules, bassins ou sépultures sont certainement des menhirs : par exemple, celle qui se dresse « sur la ligne de partage des eaux méditerranéennes et atlantiques en bordure de la route de l'observatoire de l'Aigoual et à proximité de la source du ruisseau de Trépaloup » C. Hugues, Les sépultures mégalithiques sont abondantes dans les Cévennes schisteuses et constituent des preuves indiscutables de l'occupation de la montagne par l'Homme avant l'Histoire.

rencontres cevenoles

Elles se présentent sous forme de caissons plus ou moins délabrés, sans leur couverture la plupart du temps, ou de tombes sous tumulus à petites logettes.

Ces sépultures sont malheureusement stériles, mais il ne faut pas oublier qu'elles avaient toutes plus ou moins été « fouillées » déjà au moment des recherches des auteurs cités plus haut. En opposition avec cette relative fréquence des sépultures et monuments mégalithiques dans les Hautes-Cévennes, les traces d'habitats et les restes rencontres cevenoles humains sont excessivement rares.

Deux stations d'altitude seulement sont connues : a la première, au col de l'Homme-Mort Marcellintrès pauvre, a fourni « des éclats de silex, quelques pièces typiques, rabots, grattoirs, quelques fragments de poterie rouge et noire dont un peut être rapporté à l'Age du Fer, et des galets polis de schiste et de granite ».

Les "Fragments intimes" des Rencontres cévenoles de la photo à Bessèges

Les fossiles inclus dans une lame, notamment, attestent la provenance du matériau : le Tertiaire du Gardon ou de l'Hérault. Par ailleurs, la couche d'humus contenant les pièces n'a pu se former, sous l'action du vent, de la pluie et de la neige, que hors de la forêt, donc après la disparition de celle-ci, et nous serions là en présence d'une activité humaine aménageant la nature à ses fins propres, à savoir procurer des pâturages aux troupeaux montant de la plaine.

Il y aurait déjà transhumance toutes ces observations sont dues à l'inventeur ; b la deuxième station, décrite par C. Hugues, se trouve sur la plate-forme alluviale à l'entrée du ravin de Trépaloup, sur le versant sud rencontres cevenoles l'Ai- goual.

rencontres cevenoles

Elle n'est pas en rapport direct avec une draille, mais la proximité — m — de celle qui monte de la vallée de Sexts au sommet de l'Aigoual la met facilement en rapport avec les grandes voies de la Luzette et d'Aire de Côte.

Les silex recueillis une quarantaine de lamelles et d'éclats proviennent aussi bien des Causses — silex grossiers — que des sédiments tertiaires languedociens.

rencontres cevenoles

Comme mobilier archéologique particulièrement intéressant il faut encore citer : — une belle hache acheuléenne trouvée à Saint- Roman-de-Codières Gard cf. A noter que, suivant l'auteur précédent, elle n'est pas, contrairement à ce que l'on a écrit jusqu'ici à son sujet, en silex blond du Grand-Pressigny ; —la lame en silex du Grand-Pressigny de la grotte de Bramabiau ainsi que le petit matériel de ce gisement décrit dans l'annexe 1 ; M.

Au total, donc, un mobilier archéologique peu important dont le grand mérite est surtout de mettre en évidence les échanges entre les territoires languedociens et le Massif Central, échanges qui eurent lieu en empruntant les crêtes cévenoles. Seule, la première a été fouillée et son mobilier étudié cf. La deuxième, d'après les sondages et observations préliminaires déjà faits, est rencontres cevenoles importante et il faut attendre beaucoup de sa fouille pour la connaissance anthropologique des populations cévenoles préhistoriques, car les rencontres cevenoles humains y sont très nombreux.

D'autres découvertes ne sont, par ailleurs, pas impossibles mais, pour l'instant, nous ne connaissons donc, pour le centre, que les crânes de Bramabiau.

L'étoile Cévenole

C'est fort peu sur un aussi vaste espace, surtout eu égard à la densité de l'habitat dans les régions voisines.

Il ne faut pas perdre de vue, bien sûr, que la nature chimique du sol, dont nous avons parlé en commençant, s'oppose à la bonne conservation des ossements. Ils sont présents, et en bon état, précisément dans les deux gisements cités plus haut qui sont en terrain non siliceux, ce qui confirme la remarque précédente. Cependant, l'habitat préhistorique lui-même, sous forme de station, est aussi très rare comme nous l'avons vu C.

Hugues qualifie même les stations d'altitude de « campements saisonniers d'été » et rencontres cevenoles pauvreté en preuves de l'occupation permanente de l'Homme, en opposition avec les traces d'activité humaine proprement dite, permet de penser que les Hautes- Cévennes ne furent pas habitées en permanence avant l'époque des Métaux. Certes, elles ont été traversées et leurs crêtes ont servi de moyen de communication, entre la plaine et les garrigues d'une part, les Causses et au delà le Massif Central de l'autre, au cours des temps préhistoriques.

Mais elles rencontres cevenoles pu être « foyer de civilisation » C. Hugues : à cause du climat, du relief, du manque de silex surtout et peuplées de façon constante avant les temps protohistoriques. Étant donné la « ceinture » très dense de gisements ayant fourni des restes humains préhistoriques dans l'auréole sous-cévennique aussi bien que sur les 3 10 société d'anthropologie de paris grands et petits Rencontres cevenoles, il est logique de penser que c'est à partir de là que l'Homme s'est progressivement installé en Cévennes, semi-nomade puis peu à peu sédentaire, sous la pression conjuguée de la poussée démographique et des diverses invasions de l'Age des Métaux.

C'est pourquoi nous nous sommes attachée à l'étude systématique des Hommes des « Basses-Cévennes », outre ceux de Bramabiau cf. Nous n'y reviendrons ici que pour en tirer les conclusions principales, après avoir soulevé une dernière question à propos du peuplement lui-même : quelles ont été rencontres cevenoles voies de pénétration?

Les Rencontres cévenoles de la photo proposent une conférence à Bessèges

Il faut envisager deux cheminements possibles, chacun répondant à un but bien précis : — Si l'on veut traverser le massif cévenol, les meilleurs chemins sont ceux des crêtes. Les fonds de vallées se heurtent, en effet, à des fronts montagneux très à pic, surtout dans la partie méridionale, si bien que les cols, hauts perchés, sont plus facilement accessibles en suivant les lignes de crêtes.

Ce sont effectivement ces dernières que les colporteurs et autres « voyageurs » préhistoriques empruntèrent, les traces de rencontres cevenoles passages sur ces pistes peu à peu tracées en font foi. De fait, la plupart des marques de l'activité humaine avant l'histoire se rencontrent sur les points hauts, souvent, bien que pas nécessairement, à proximité des rencontres cevenoles, alors que les vallées restent pratiquement stériles.

Tous les auteurs s'accordent sur ce point.

  1. Site de rencontre femme de lyon
  2. International site de rencontre gratuit
  3. Ces 3 rivières ont des traits communs mais aussi de profondes différences.

C'est ici qu'apparaît le problème des rapports qu'il est licite d'envisager entre ces chemins peu à peu frayés par les Hommes préhistoriques et nos voies actuelles de transhumance que sont les drailles? Nous pensons en particulier à la démonstration de A.

Plus sur le sujet