Rencontres nationales de l ingénierie publique. Pied de page

Les Rencontres nationales de l’ingénierie territoriale

rencontres nationales de l ingénierie publique

Le programme de ces Rencontres n'était pas spécialement « léger », mais il a eu le mérite de rassembler tous ses participants de manière assez homogène.

Globalement, le nombre de congressistes est sensiblement le même que lors de l'édition à Lille le comptage précis n'est pas encore tout à fait établimais le changement de format a permis une « concentration de présence », selon les mots de Jean-Pierre Auger, qui constate que la « majorité des congressistes étaient présents sur les deux jours », et donc sur l'intégralité de la manifestation, ce qui n'était pas le cas lors des éditions précédentes, lesquelles s'étalaient sur trois journées.

On a constaté également une belle lisibilité sur la programmation de ces deux jours, qui concentraient beaucoup de sujets d'actualité. La table ronde statutaire a permis par ailleurs à l'AITF d'exposer son positionnement et ses revendications concernant la future séparation du cadre d'emploi des ingénieurs territoriaux, une réforme actée mais dont les décrets d'application sont toujours en préparation à la DGCL.

rencontres nationales de l ingénierie publique

L'accent avait également été mis sur le caractère fédérateur de la manifestation, notamment auprès des partenaires de l'ingénierie territoriale.

Plus sur le sujet